« Nature morte » de Lionel Olivier

Quand un psychopathe revisite à sa manière les codes de la nature morte… Un thriller haletant dans le milieu artistique, jusqu’où peut aller la folie créatrice… Des corps mutilés exposés dans le calme de la ville d’Auxerre. Voici l’oeuvre que Meng laisse derrière lui. Meng, un « artiste », un peintre torturé pour qui la création n’est engendrée que par la souffrance, pas la sienne, celle de ses victimes.

Lionel Olivier est commandant fonctionnel de police à la retraite.

Il a choisi en 1974 d’être inspecteur de police (officier aujourd’hui). De 1975 à 1989, il a été en poste à Dieppe (Seine-Maritime) comme chef d’unité de police de Sécurité publique.

Puis nommé en 1990 à Auxerre (Yonne) où il a occupé différentes responsabilités, au grade de commandant, avant de prendre sa retraite.

Son roman, « Le Crime était signé », a reçu mardi 17 novembre 2015 le prix Quai des Orfèvres 2016.


Vous aimerez aussi...