Bugaled Breizh : le naufrage cache peut-être un secret d’État ?

Bugaled Brezh : le naufrage cache-t-il un secret d’État ?
Crédit Image : MARCEL MOCHET / AFP

C’est l’histoire d’un mystère en eaux profondes. Une énigme qui est peut-être un secret de polichinelle pour beaucoup, mais dont on n’a toujours pas la clé : le naufrage du Bugaled Breizh. C’était il y a quinze ans, au sud ouest de la Grande Bretagne, le 15 janvier 2004. Cinq marins bretons périssent en mer. Un naufrage dramatique qui va être suivi d’une enquête hésitante, contradictoire, contestée, où l’on aura parfois le sentiment de se heurter à l’indicible. Tout simplement, n’ayons pas peur des mots, à un secret d’État.

La justice française a clos cette enquête en 2016. La Cour de cassation a confirmé le non-lieu qui avait été demandé par les juges d’instruction et par le parquet de Nantes. Mais le feuilleton judiciaire continue, de l’autre côté de la Manche. Le procès des circonstances du naufrage s’est ouvert mi-novembre 2019, devant le petit tribunal de Truro dans les Cornouailles. La justice anglaise avait été saisie du dossier car les deux premiers marins repêchés après le naufrage du Bugaled Breizh l’avaient été dans les eaux britanniques. 

Rendez-vous de la dernière chance pour les familles des cinq marins. Ils demandent aux autorités françaises, britanniques et néerlandaises, des explications sur la présence de plusieurs de leurs sous-marins le jour du drame, dans le secteur du naufrage, où se déroulait un exercice militaire. Plusieurs thèses ont été avancées : une croche accidentelle, un sous-marin qui aurait tiré vers les profondeurs ce chalutier de 24 mètres jusqu’à ce que la mer l’emprisonne. Cette thèse revient depuis des années avec insistance. Mais là aussi le silence des autorités est resté assourdissant. Somme-nous donc avec le Bugaled Breizh  au coeur même d’une affaire d’État, entre consternation, gêne et secret défense ?

L’enquête anglaise va t-elle lever le voile sur ce mystère ? 

Nos invités :

Yann Quéffelec, romancier auteur du livre Adieu Bugaled Breizh  et Maître Dominique Tricaud avocat de Thierry Le Métayer, fils du chef-mécanicien du bateau.

Pour écouter le document sonore sur le site de l’émission l’Heure du crime Rtl


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.