Exactions durant la guerre d’Algérie : Les archives à l’épreuve de l’opacité des dossiers des disparus

Sylvie Thénault historienne / WALID MEBAREK

Pour Sylvie Thénault, qui signe un important article dans le numéro de décembre du magazine L’Histoire, les disparitions participaient de la terreur de la guerre coloniale.

la une du dernier numéro de L’Histoire qui vient de paraître, en bas de page la photo de Mustapha Lounnas, l’un des 300 disparus identifiés à ce jour durant La Bataille d’Alger, par le site 1000autres.org, tenu par les historiens Malika Rahal et Fabrice Riceputi. A l’intérieur du magazine, un dossier approfondi de l’historienne Sylvie Thénault sur le pourquoi et le comment de tant de victimes durant la lutte de Libération nationale.

Ce sont des dizaines des milliers de combattants pour l’indépendance dont on a perdu la trace. Il faut y ajouter les harkis, supplétifs de l’armée coloniale. Parmi les disparus aussi des dizaines d’Algériens en France, victimes de la répression, dont celle d’octobre 1961. S’y ajoutent enfin 1583 Français disparus à l’été 1962 et 200 soldats français manquant à l’appel du retour en 1962…

Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site d’Elwatan


Vous aimerez aussi...