L’invention des bas-fonds parisiens / Conférence 2 : Paris, capitale du crime au XVIe siècle

Cycle de conférences organisé par le Comité d’histoire de la Ville de Paris à l’auditorium du Petit Palais. Intervention de Mme Diane Roussel, Université de Reims. Comité d’Histoire de la Ville de Paris 20 mars 2015

 
 

– Maître de conférences en Histoire moderne

– Ancienne élève de l’École Normale Supérieure

– Docteur en Histoire moderne

– Agrégée d’histoire

– Contacter

Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure et agrégée d’Histoire, je suis maître de conférences en histoire moderne à l’université de Reims Champagne-Ardenne et rattachée au CERHiC depuis 2010. J’ai soutenu en 2008 à l’Université de Paris 13 une thèse intitulée « Paris en ordres et désordres. Justice, violence et société dans la ville capitale au XVIe siècle », dont la version remaniée a paru sous le titre Violences et passions dans le Paris de la Renaissance (Seyssel, Champ Vallon, 2012). Spécialiste d’histoire de la criminalité, de la justice et de la police, je m’intéresse en particulier aux usages sociaux de la justice et à la culture judiciaire d’Ancien Régime. Avec Marie Houllemare, j’ai co-dirigé Les justices locales et les justiciables. La proximité judiciaire au Moyen Âge et à l’époque moderne (Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015). Je mène actuellement une enquête sur les mécanismes de la régulation sociale, dans et hors du tribunal, en particulier à travers les accommodements privés et notariés au début de l’époque moderne. Je poursuis également mes recherches sur Paris aux XVIe et XVIIe siècles, notamment au temps des guerres de Religion et de la Ligue, et plus largement sur les espaces et les pratiques urbaines, les transgressions, la violence et les solidarités. Pour en savoir plus…

 

Vous aimerez aussi...