Christophe Guillaumot raconte son “monde de flic”

Soirée Point Seuil sur la Péniche La Plateforme.

Commandant de police au SRPJ de Toulouse où il dirige la brigade des courses et jeux, Christophe Guillaumot publie un nouveau polar , “Que tombe le silence “, qui met en scène ses personnages de prédilection et une Ville rose bien poisseuse.

On entendrait presque, en fond sonore, le “Way down in the hole” des Blind Boys of Alabama — qui sert de générique à la série ” The Wire ” — pendant que Christophe Guillaumot égrène les faits marquants de son parcours de policier et d’auteur. “Né en Haute-Savoie , j’ai passé toute ma jeunesse à Vesoul en Haute-Saône dans le froid et la grisaille ! (rires) Puis je suis parti à l’ école de police de Toulouse où j’ai rencontré Renato Talatini qui m’a inspiré le personnage du Kanak en 1991. J’ avais 21 ans . Puis on est tous partis sur Paris, moi sur Pigalle, puis j’ai fait les réseaux ferrés , les pickpockets dans le métro, les braquages à Grenoble , puis Châteauroux en ordre public et retour à Toulouse.” Bientôt quinqua, le commandant de police en charge de la brigade des courses et jeux à la SRPJ de Toulouse ne fait pourtant pas le marlou : “J’ai découvert la lecture à 25 ans et je me suis mis à dévorer les grands classiques . Puis j’ai participé à un concours de nouvelles en 2005 que j’ai remporté avec mon récit “Le Cerbère ” et, à partir de là, je me suis dit que je pourrais écrire un roman policier .” C’est ainsi que, d’un jet, avec la force des premières œuvres qui ne s’interdisent rien, paraît ” Chasses à l’homme ” qui lui vaudra de remporter le Prix du Quai des Orfèvres remis en présence du héros de son père, Jean-Paul Belmondo , parrain de l’année 2009…

Pour lire l’intégralité de l’article sur le site de La depeche


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.