291 – Portrait du jour : Sophie Renouard, l’auteure du roman « On n ‘efface pas les souvenirs  »

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des …développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Comme un bonheur n’arrive jamais seul et pour son 291ème Portrait du jour – Criminocorpus  le carnet reçoit avec infiniment de plaisir la romancière Sophie Renouard Doncieux.

“Sophie Renouard a été journaliste pendant de longues années passionnantes mais pas assez trépidantes à son goût. Elle a donc repris un cycle de formation en écriture de scénarios en 2008 au Conservatoire Européen d’Ecritures Audiovisuelles où elle a développé une série de 6 x 52 minutes achetée par Capa Drama « Mises a nu » Il s’agissait déjà d’une histoire trouble autour de trois mères de famille, prêtent à tout pour protéger leurs univers familiaux menacés.

Sophie crée cette même année, une société d’évènements privés et professionnels à Venise et uniquement à Venise, « Venise sur-mesure » et se partage alors entre ses quatre enfants et ses deux pays. En 2014, sa société est absorbée par une grosse agence d’événementiel située à Paris. Encore une étape et une bifurcation de la vie. Ses enfants ayant considérablement grandit, elle se lance alors dans l’écriture de son premier roman, paru chez Albin Michel en avril 2019. « On n ‘efface pas les souvenirs  ». Une histoire autour des liens essentiels qui unissent les êtres entre eux. Mais aussi d’une femme qui vole la vie, le mari et les enfants d’une autre. Jeux de passe passe et de manipulation. Ou la folie la plus dangereuse avance masquée. Pour mieux frapper. Il s’agissait dans ce livre de réfléchir aux capacités que l’on a parfois à se réinventer. Quelque soit les épreuves et les drames. Ni tout à fait la même. Ni tout à fait une autre.

On parle autour d’elle d’une adaptation du livre à la télévision. Son deuxième roman est en cours de corrections.”

Bienvenue Sophie Renouard  sur le très discret et prisé carnet criminocorpus. Ph. P

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

Comment retrouver son chemin quand on a tout perdu ?

Annabelle a une vie merveilleuse. Un mari qui l’aime, deux petites filles adorables, une famille soudée.

Jusqu’à ce jour de septembre où elle est brutalement arrachée à ses proches, laissée pour morte au milieu de la forêt. Lorsqu’elle reprend conscience, sa mémoire s’est effacée. Plus de traces… Pour remonter le fil de sa vie, Annabelle va devoir affronter la face cachée d’un bonheur qu’elle croyait parfait.

Avec une extrême sensibilité, Sophie Renouard explore les zones d’ombre d’une existence ordinaire. Captivant.

27 Mars 2019 https://www.albin-michel.fr/

https://www.facebook.com/watch/?v=370757007104646

_______________________________________________________________________________________________________

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique «portrait du jour» permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITÉS