Lettre aux amis de la police (et de la gendarmerie) 2014/04

Savoir ? Croire ? Agir ?

 

Chers amis, ce sera une lettre très courte, sans doute la plus courte depuis 8 ans…

En ce jour de commémoration du génocide des Tutsis au Rwanda, je vous relaie ce message et ces questions de Fabrice Teicher

En ces temps où prolifèrent les « y a qu’à » et les « faut qu’on », les remarques sans appel sur « qui savait quoi ? », ces remarques et l’extrait vidéo joints devraient nous amener à être TRES MODESTES et TRES HUMBLES…

 

>> Il y a 20 ans jour pour jour, le 7 avril 1994, démarrait le génocide des Tutsis du Rwanda.

Ce massacre systématique et planifié d’une population dont le seul crime est d’être née tutsi, a coûté la vie à près d’un million de personnes, hommes, femmes, enfants, assassinés jusque dans les écoles, les hôpitaux, les églises… en 100 jours.

 

Plus d’un an auparavant, au JT de 20H de Bruno Masure, la France entière était prévenue de ce qui allait se passer. Je vous invite à prendre 5 minutes aujourd’hui pour regarder cet extrait du JT du 28 janvier 1993, d’une lucidité désarmante : https://www.dailymotion.com/video/xfdur3_plateau-jean-carbonare_news

 

L’objet de ce mail n’est pas de porter de jugement moral sur notre attitude ou celle de nos aînés devant ce cri perdu, mais, en ce jour de commémoration du génocide, de prendre le temps de se poser 3 questions :

  • Maintenant que nous savons ce qui s’est passé, qu’aurions-nous pu faire ?
  • Que faisons-nous face aux appels à l’aide d’aujourd’hui qui inondent nos journaux télévisés ?
  • A quoi sert de savoir ? A propos de la Shoah, on a souvent dit que si le monde avait su ce qui passait, le génocide des juifs aurait pu être empêché. 50 plus tard, nous avons été informés d’un génocide en préparation.

Je n’ai pas de réponse, mais je continue de chercher.