Ennemis d’État. Les lois scélérates, des anarchistes aux terroristes (Raphaël Kempf)

« Avocat au barreau de Paris, l’auteur a assuré, ces dernières années, la défense d’activistes et de manifestants victimes de la répression d’État, notamment de représentants du mouvement social des « gilets jaunes ». Cette activité l’a conduit à faire un retour sur l’histoire. À ce titre, la comparaison entre les lois « liberticides » multipliées en ce début du XXIe siècle, sous prétexte de lutter contre le « terrorisme » ou d’actions violentes de manifestants, et celles adoptées dans les années 1890 contre les anarchistes – qualifiées dès l’origine de « lois scélérates » – s’imposait(…) »

Lire sur Criminocorpus la suite du compte rendu de l’ouvrage de Raphaël Kempf proposé par Jean-Claude Farcy.

Référence de l’ouvrage : Raphaël Kempf, Ennemis d’État. Les lois scélérates, des anarchistes aux terroristes, Paris, La fabrique éditions, 2019, 227 p.



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2020, 21 janvier). Ennemis d’État. Les lois scélérates, des anarchistes aux terroristes (Raphaël Kempf). Criminocorpus. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndmc

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search