Les polices politiques du bloc de l’Est – À la recherche de l’Internationale tchékiste, 1955-1989 (Emmanuel Droit)

Parution : 21-11-2019 – l’époque de la guerre froide, les polices politiques du bloc de l’Est ont constitué des instruments de terreur, de répression et de surveillance des sociétés d’Europe centrale et orientale. Elles occupent aujourd’hui encore une place essentielle dans la mémoire collective de ces pays. Elles partageaient la même origine soviétique et un ethos professionnel articulant loyauté politique, vision binaire du monde et idéologie de l’action : le tchékisme. Le développement progressif de leur coopération à partir de 1955 a donné naissance à une communauté transnationale du secret qui réussit à l’aide de moyens techniques et d’informateurs occultes à façonner des sociétés atomisées par la peur et la méfiance.

À l’appui d’archives est-allemandes et polonaises, ce livre constitue la première grande synthèse historique d’envergure consacrée à cette «Internationale tchékiste» et à ces principaux champs de coopération à l’échelle du bloc de l’Est : la collaboration technique, la surveillance des frontières du «rideau de fer» et des mobilités internes, le soutien à des pays du tiers-monde dans le contexte de la décolonisation, le défi de la «lutte contre le terrorisme international». Ces organes policiers ont cependant échoué à préserver la domination politique des régimes communistes à la fin des années 1980, non pas par inefficacité ou par manque de moyens humains et techniques, mais parce que les partis communistes ne pouvaient plus et ne voulaient plus se maintenir au pouvoir par la violence.

Originaire de Lunéville en Lorraine (1978), Emmanuel Droit a effectué des études de lettres modernes, de philosophie et d´histoire dans différentes universités françaises et allemandes (Nancy, Göttingen, Paris I, Université Technique de Berlin). Au cours de son doctorat, il fut boursier de différentes fondations allemandes : le DAAD, la Fondation Hertie, la fondation du Sénat de Berlin.

Il a soutenu une thèse d´histoire sous la direction d’Etienne François en 2006 à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne sur la construction de l’homme socialiste nouveau dans les écoles de Berlin-Est : acteurs, pratiques, représentations (1949-1989).

Depuis 2008, il est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Rennes 2 où il a dirigé le Master Recherche “Histoire des Relations Internationales et Interculturelles entre 2013 et 2014. Parallèlement, il a été en 2011-2012 boursier de la Fondation Alexandre von Humboldt. C’est dans ce cadre qu’il a été à la fois chercheur invité au ZZF de Potsdam et enseignant invité à l’Université Humboldt de Berlin rattaché à la chaire d’histoire de l’Europe occidentale et des relations transatlantiques de Gabriele Metzler. En 2012-2013, il fut fellow à l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes.

Son principal champ de recherche relève d’une histoire socio-culturelle de la RDA et plus largement d’une histoire internationale et sociale du communisme d’État en Europe centrale et orientale depuis 1945. Ses travaux portent également sur l’ histoire transnationale de la mémoire collective en Europe depuis 1989 et plus récemment sur une épistémologie de l’histoire du temps présent dans une dimension comparée franco-allemande.

Il vient de terminer une habilitation à diriger des recherches consacrée à une histoire internationale et transnationale des polices politiques du bloc de l’Est (1955-1989)

Genre : Études et monographies Thème : histoire /politique, économie
Sous-thème : Temps présent (1914 – XXe s.) Catégorie > Sous-catégories : Connaissance > Histoire – Politique, économie
Époque : XXe-XXIe siècle

http://www.gallimard.fr/

 


Vous aimerez aussi...