Le dépôt des forçats de Saint-Martin-de-Ré

De 1873 à 1938, la citadelle de Saint-Martin-de-Ré constitua pour des milliers de forçats un ultime lieu de transit en métropole avant leur envoi dans les bagnes coloniaux de Guyane et de Nouvelle-Calédonie. Une nouvelle expo richement documentée proposée par Jean-Lucien Sanchez en partenariat avec le Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin-de-Ré et les Archives départementales de la Charente-Maritime

A découvrir sur Criminocorpus.

https://criminocorpus.org/fr/ref/25/19199/


Vous aimerez aussi...