“Immigrés de force. Les travailleurs indochinois en France (1939-1952)” de Pierre Daum

Cet ouvrage s’intéresse aux vingt mille Indochinois arrivés dans l’hexagone en 1939, main-d’œuvre coloniale réquisitionnée pour les usines d’armement. Pour cette enquête, Pierre Daum a recueilli les récits de vingt-cinq des derniers acteurs encore vivants de cet épisode de l’histoire coloniale.
 
“Pour les travaux les plus pénibles, comme ceux du maniement des poudres dans les usines d’armement, la France fit venir en 1939 vingt mille Indochinois de sa lointaine colonie d’Extrême-Orient. Recrutés pour la plupart de force, débarqués à la prison des Baumettes à Marseille, ces hommes furent répartis à travers la France dans les entreprises relevant de la Défense nationale. Bloqués en Métropole pendant toute la durée de l’occupation allemande, logés dans des camps à la discipline très sévère, ils furent loués, pendant plusieurs années, par l’Etat français à des sociétés publiques ou privées – on leur doit le riz de Camargue –, sans qu’aucun réel salaire ne leur soit versé. Ce scandale se prolongea bien après la Libération. Renvoyés vers le Viêtnam au compte-gouttes à partir de 1946, ce n’est qu’en 1952 que les derniers de ces hommes purent enfin revoir leur patrie. Un millier fit le choix de rester en France. Après trois ans de recherches en archives et d’enquête, menée dans les banlieues de Paris et de Marseille, et jusqu’à Hanoi et aux villages les plus reculés du Viêtnam, Pierre Daum a réussi à retrouver vingt-cinq des derniers acteurs encore vivants de cet épisode si peu “positif” de l’histoire coloniale française. C’est leurs récits qu’il nous restitue dans ce livre.” (présentation de l’éditeur) Actes Sud-Solin et la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, à l’occasion de la publication de cette enquête organisent une soirée film et débat vendredi 15 juin à 19h à l’auditorium de la Cité : projection du documentaire de Dzu Lê Liêu, Les Hommes des 3 Ky et débat en présence de Gilles Manceron, historien, Dzu Lê Liêu, réalisatrice et Pierre Daum.
 
Journaliste, Pierre Daum a collaboré au Monde et à L’Express, puis est devenu le correspondant de Libération en Autriche. De retour en France en 2003, il a été correspondant de Libération en Languedoc-Roussillon jusqu’en 2008. Auteur de plusieurs livres d’enquêtes sur le passé colonial de la France, il effectue en parallèle des reportage pour Le Monde diplomatique.  Actes Sud a publié Immigrés de force (2009), livre-révélation sur les travailleurs indochinois de la Seconde Guerre mondiale, adapté au cinéma par le réalisateur franco-vietnamien Lam Lê dans Công Binh, la longue nuit indochinoise en 2013, Ni la valise, ni le cercueil, les pieds-noirs restés en Algérie après 1962 (2012), et Les Harkis restés en Algérie après 1962 (2015).
 
  • Editeur : Actes Sud (18 mai 2009)
  • Collection : Archives du colonialisme

Ressource complémentaire :

https://information.tv5monde.com/info/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.