Un objet d’histoire (presque) introuvable : les fourches patibulaires dans les sources tourangelles (XIIIe-XVIIIe siècles) (Fabrice Mauclair)

« À la recherche des fourches patibulaires en Touraine ». Tel pourrait être le titre de la mission que je me suis fixée après que Pierre Prétou m’a proposé de participer à ce colloque. À vrai dire, je ne partais pas de rien. Au cours de ma thèse, j’avais en effet eu la chance de retrouver un plan et plusieurs documents iconographiques très intéressants sur les « pendoirs » de Château-la-Vallière. Mais au-delà de ce cas particulier, sur lequel je reviendrai plus en détail ultérieurement, je partais un peu vers l’inconnu. De fait, en élargissant mon enquête à l’ensemble d’un département, l’Indre-et-Loire, je ne savais pas très bien quelle documentation allait pouvoir être rassemblée sur le sujet. Mon intuition, basée sur la connaissance des fonds d’archives tourangeaux, me laissait simplement présager de la difficulté de la tâche.

Je me rassurais un peu en abordant la question, dans un premier temps, par le biais des noms de lieux. Il faut dire que, dans ce domaine, la « pêche » a été bonne. Les relevés effectués à partir du cadastre « napoléonien » et des cartes IGN actuelles fournissent en effet une centaine de toponymes en lien avec d’anciens espaces d’exécution et d’exposition…

Lire la suite de cet article de Fabrice Mauclair sur Criminocorpus.


Vous aimerez aussi...