Édouard Herriot en quatre portraits – Le Lyonnais, l’humaniste, le politique et l’européen

L’analyse de la vie publique d’Édouard Herriot (1905-1957) continue à être porteuse d’éclairages historiques multiples tant pour Lyon que pour la France et les relations internationales.

En effet, pendant plus de 50 ans, Herriot a été maire de Lyon, député, ministre, président du parti radical et aussi de la Chambre des députés. Cette vie publique traverse toute la première moitié du XXe siècle, période riche en événements politiques majeurs : la Grande Guerre, la création du Parti communiste, le Cartel des Gauches, la question des dettes et des réparations, le Front populaire, Vichy et l’Occupation, la Libération, la IVe République, la CECA…

Ce républicain, défenseur du régime parlementaire, est à la fois un édile populaire à Lyon, un humaniste confronté à la dureté des temps, un radical dépassé sur sa Gauche par la SFIO et le PCF et enfin un Européen méfiant vis-à-vis de l’Allemagne et naïf vis-à-vis de l’URSS.

Édité par Bruno Benoit

Avec Nicolas BeaupréBruno BenoitHubert Bonin, Renaud ChaplainChristian Chevandier, Xavier De la Selle, Jean-Marc Delaunay, Philippe Dufieux, Stéphane FriouxJean Garrigues, Olivier Georges, Gilles Morin, Jean-Philippe Rey, Marie-Pierre Rey, Yann Sambuis, Roland Saussac, André Soulier, Georges-Henri Soutou, Gilles Vergnon

Édition Première édition
 
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
 
Date de première publication du titre 17 janvier 2020