Le dernier travailleur indochinois

Thân Van Tran, ancien travailleur. © RFI/Daphné Gastaldi

Ils ont relancé la production de riz en Camargue, fabriqué des cartouches ou travaillé dans les usines. C’est l’histoire oubliée de 20 000 Vietnamiens immigrés de force en 1939 par l’empire colonial français pour contribuer à l’effort de guerre.

Un épisode révélé par le journaliste Pierre Daum, et mis en images par le dessinateur Clément Baloup pour le grand public. Avec les deux auteurs, nous sommes partis sur les traces de ces travailleurs indochinois jusqu’à Marseille, et nous avons retrouvé Thân. Centenaire, il vit toujours dans la ville où il a été débarqué en 1939, après des semaines dans la cale d’un bateau en provenance de Saïgon.

Un reportage de Daphné Gastaldi, produit par Valérie Nivelon, et mis en ondes par Eliott Bourel avec les archives de l’INA.

Pour en savoir plus et écouter le document sonore sur le site de Rfi

Avec les témoignages de :

Thân Van Tran, ancien travailleur indochinois

– Pierre Daum, journaliste et auteur du livre Immigrés de force, aux éditions Actes Sud.

Clément Baloup, co-auteur avec Pierre Daum de la bande dessinée Les Linh Tho, immigrés de force, La boîte à Bulles.

Valérie Nivelon est journaliste et documentariste, elle a créé l’émission La marche du monde sur RFI où elle explore les mémoires du XXsiècle à travers l’archive sonore et le témoignage. Elle donne particulièrement à entendre l’histoire méconnue des colonisations et décolonisations africaines à travers ses enquêtes de terrain. Elle est à l’initiative du projet multimédia autour de la mission Blaise Diagne en collaboration avec les Archives Nationales, ainsi que du projet « Archives sonores du goulag » avec Alain Blum et Marta Craveri, elle a travaillé avec M’hamed Rebah sur les camps de regroupements en Algérie…


Vous aimerez aussi...