Deux brigands ardennais devant la guillotine.

Nous sommes le matin du 4 juin 1821. A Liège, sur la place de la Comédie, aujourd’hui place de la République française, des ouvriers sont occupés à dresse la guillotine. Vers 10 heures du matin, les curieux commencent à affluer. Les dames ont fait toilette comme pour un spectacle. Peu après midi, arrivent les deux condamnés à mort, escortés par des soldats et des gendarmes. Joseph-Henri Theis, dit Magonette, et Jean-Henri Géna sont vêtus d’une chemise rouge et d’un large capuchon. Ils ont les mains liées derrière le dos. A midi et demie leurs deux têtes tombent dans le récipient doublé de plomb posé au pied de la terrible machine. Magonette et Géna, les brigands ardennais ont fini de semer la terreur.

Invitée : Liliane Schraûwen, auteure de l’ouvrage  » Les grandes affaires criminelles de Belgique  » aux Editions De Borée ; et  » Histoires criminelles en Belgique « , Editions Luc Pire.

Possiblité d’écouter gratuitement le document sonore en se connectant sur le lien suivant :

https://www.rtbf.be/auvio/detail_1000-jours-dans-l-histoire?id=2315998


Vous aimerez aussi...