Le Réveil pénitentiaire : une nouvelle collection du musée Criminocorpus

Le Réveil pénitentiaire est la plus ancienne revue syndicale des surveillants pénitentiaires. Sa publication a débuté le 15 mars 1907 et s’est poursuivie jusqu’en 1986. Dépositaire de la mémoire professionnelle des surveillants la revue constitue sous cet angle une source exceptionnelle sur l’histoire des prisons au XXe siècle. Le titre s’est également brièvement intitulé (n°3 à 9, du 15 juillet au 15 octobre 1894) la Vie pénitentiaire. Revue bimensuelle des fonctionnaires, employés et agents des administrations pénitentiaires puis est devenu, tout aussi brièvement (n°1 à 4, du 15 octobre 1906 au 15 janvier 1907) l’Etoile. Organe du petit Personnel de l’administration pénitentiaire.
Cette nouvelle collection en ligne dans le musée Criminocorpus, permet d’accéder à 214 numéros  soit l’intégralité du Réveil pénitentiaire (1907 à 1986) et de la Vie pénitentiaire (1894).

La mise à disposition en ligne est le résultat d’une réalisation conjointe du Laboratoire de recherche et d’innovation de la Direction de l’administration pénitentiaire (ministère de la Justice), de la Bibliothèque nationale de France et du Centre pour les humanités numériques et l’histoire de la justice (CLAMOR, UMS CNRS 3726).

Accéder à la collection.



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2020, 28 janvier). Le Réveil pénitentiaire : une nouvelle collection du musée Criminocorpus. Criminocorpus. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndmf

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search