Mauvais garçons , Portraits de tatoués, 1890-1930

Couv mauvais garconsLe tatouage a beau jouer un rôle d’avant plan dans le marquage culturel de notre époque, il marqua au début du XXe siècle les mauvais garçons de leur passage en prison ou au bagne. C’est l’histoire que nous racontent Jérôme Pierrat & Éric Guillon dans un ouvrage de 175 photos baptisé Mauvais Garçons, disponible depuis le 30 Mai, et publié par la maison d’édition indépendante  La Manufacture de Livres.

Le tatouage court aujourd’hui sur toutes les peaux. Mais durant des décennies il fut en France l’apanage des mauvais garçons, la marque de leur passage dans les bagnes d’outre-mer et les prisons centrales de la métropole. Durs de durs, issus des fortifs parisiennes, des faubourgs lyonnais et des villages marseillais, ils arboraient sur leurs peaux leurs diplômes de voyous, les stigmates de leur vie marginale. Pour être un Homme du Milieu, au début du XXe siècle, il fallait être « naze et bousillé », soit syphilitique et tatoué… Les photos de l’identité judiciaire prises lors des arrestations, qui constituent une galerie unique de gueules de marlous, mettent à nu les truands en dévoilant slogans vengeurs, pensées mélancoliques, dessins obscènes, souvenirs d’Afrique… la « poésie de la canaille malheureuse » comme l’écrivait Albert Londres.

Ce beau livre de 175 photos pour la plupart inédites nous explique l’histoire de cette pratique, décrypte les différentes marques de reconnaissance des motifs et dessins des tatoués et plus encore en dit long sur le quotidien de la détention et sur l’expérience de l’exclusion sociale.

Ce beau livre qui mêle esthétique du portrait photo criminel et archives uniques, au-delà du thème même du tatouage, le texte est en français et en anglais.

Journaliste, Jérôme Pierrat est également rédacteur en chef de Tatouage magazine. Il est notamment l’auteur de Mafias, Gangs et cartels chez Denoël, Caïds Story, un siècle de grand banditisme, la Manufacture de livres, et, avec Eric Guillon, de Les hommes illustrés, le tatouage des origines à nos jours, Larivière, 2001.

Eric Guillon est spécialiste de la justice militaire et de l’histoire du Milieu français. Il a publié à la Manufacture de livres en 2010 le Bon camp.

Extrait                                 English version


Vous aimerez aussi...