La police par les armes – De la matraque au LBD

CRS, mai 68
Photo : Gilles Caron

L’exception française dans le maintien de l’ordre n’est pas d’origine récente. Cet article en fait la genèse en revenant sur les interventions policières des années 1968 et en comparant les politiques françaises et allemandes.

Les violences policières sont devenues, encore une fois, un thème d’actualité avec les vidéos d’un tir à bout portant par un lanceur de balles dites « de défense » et du matraquage d’un manifestant au sol pendant les manifestations contre la réforme des retraites. Le pouvoir exécutif, qui a longtemps refusé de reconnaître la possibilité même des « violences policières », est à présent contraint par l’ampleur des mécontentements de promettre des réformes. Le 14 janvier 2020, Emmanuel Macron a sollicité des propositions pour « améliorer la déontologie » de la police. Cependant, ni la controverse sur les violences policières ni la réforme des modalités d’intervention policière pendant les manifestations ne sont des faits nouveaux. À la suite de Mai 1968 déjà, la violence des forces de l’ordre contre les manifestants avait suscité l’indignation et l’exécutif avait appliqué des réformes internes, sans réussir véritablement à normaliser les pratiques policières de la France par rapport à d’autres pays européens…

Pour lire l’intégralité de l’article publié par Luca Provenzano , le 25 février 2020 sur le site de La vie des idees

Luca Provenzano est enseignant et doctorant en histoire contemporaine à Columbia University in the City of New York. Il travaille sur les contestations, les violences politiques et les pratiques d’état aux années 1970.

Sa page : https://www.lucaprovenzano.com/


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search