Que fait la police ? Exposition

Les Archives nationales proposent une exposition qui nous fait voir d’un autre oeil la police au siècle des Lumières.

Art de gouverner les hommes et de leur faire du bien », la police au siècle des Lumières se présente d’abord comme une « science du bonheur ». Loin de se résumer à la traque des larrons, des mendiants, des femmes de mauvaise vie et à l’enfermement à la Bastille, elle a bien d’autres ambitions : assurer la prospérité et la félicité communes. Car la police se confond avec le bon gouvernement des villes et des populations. Elle embrasse tout ce qui est nécessaire à la coexistence harmonieuse des hommes, à l’essor des forces de l’État et des capacités productives des peuples : les vivres, les marchés et le travail, la santé et l’hygiène, les routes et la voirie, la lutte contre les incendies et les crues, les rassemblements illicites, les jeux de hasard, les moeurs et la religion, la sécurité nocturne et l’éclairage, la mendicité et le vagabondage. La police des Lumières est à l’origine de politiques qui seront prises en charge par d’autres branches de l’État à l’époque contemporaine…

Vincent Denis, Vincent Milliot dans mensuel 469 daté mars 2020 – 376 mots

Pour en savoir plus sur le site de .l’histoire.fr/exposition/que-fait-la-police


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search