« Le « Manuel des prisons » : regards sur des prisons de l’entre-deux-guerres» – Fabienne Huard-Hardy

 

Enseignant-chercheur en histoire du droit – Voir la fiche d’identité de Fabienne Huard-Hardy

Le fonds Henri Manuel déposé à la médiathèque de l’ENAP est une collection de clichés photographiques des années 30 présentant des établissements pénitentiaires (plus de 800 clichés).

Cette recherche consiste à valoriser cet élément patrimonial primordial de l’histoire pénitentiaire appartenant à l’ENAP. Plus particulièrement de présenter une vision des prisons et des prisonniers de l’entre-deux guerres sous une forme qui ne soit pas simplement un album photographique mais qui mette l’accent sur la vie au quotidien dans les prisons de cette époque. Il s’agit surtout d’intégrer les clichés comme illustration mais aussi comme source historique dans les modifications importantes du système pénal et pénitentiaire des années 30, sans oublier la place d’une certaine vision populaire de la prison. Il s’agit aussi de mettre en lumière ce fonds pour ce qu’il est, ce qu’il a pu être et non comme une banque d’images dénuées de sens global et largement utilisée hors contexte.

Etablir un aperçu du monde pénitentiaire de la fin de la IIIème République, en répondant à ces 3 interrogations qui distordent la réalité figée :

  • Ce qui est montré
  • Ce que l’on veut nous montrer
  • Ce qu’on y voit

La question de l’étude du fonds va juxtaposer une vision institutionnelle, une vision des occupants (détenus et personnels), une vision du monde extérieur à laquelle pourrait se rajouter notre vision du XXI° siècle. C’est cette multitude d’angles de vue qui enrichit l’étude et augmente le potentiel du fond.

La pénologie est sollicitée également puisque se pose la question du rôle fondamental des prisons et des buts et fonctions de la peine. Certains clichés tentent, artistiquement, de montrer que la peine a une fonction morale. Dans des clichés plus techniques ce sont les fonctions utilitaires de la peine qui semblent être soulignés : grande question sur les fonctions de la peine. Cette recherche interroge donc le fonds photographique au regard de la conception de la peine sans oublier l’accent mis sur la professionnalisation des personnels, la future disparition de la relégation et la prise de conscience de la particularité des mineurs.

Responsable : Fabienne Huard-Hardy – la fiche d’identité de Fabienne Huard-Hardy

Le manuel des prisons. Regards sur des prisons de l’entre-deux-guerres. Fabienne Huard-Hardy, les Presses de l’Enap, 2017Commander le livre