La citadelle de Saint-Martin-de-Ré dans le fonds du Génie militaire – Agathe Aoustin

La citadelle de Saint-Martin-de-Ré, cet édifice remarquable de l’île de Ré, classé au titre des Monuments Historiques en 1984, puis inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008, représente aujourd’hui l’une des dernières œuvres de l’ingénieur Vauban conservée dans son état d’origine. Transformée en lieu de détention sous la Révolution puis en point de regroupement des condamnés au bagne à partir de 1873, elle a vu passer quelques détenus célèbres comme Alfred Dreyfus en 1894, Guillaume Seznec en 1924 et Henri Charrière (« Papillon ») entre 1931 et 1933.

Pour évoquer ce site unique, il fallait bien un fonds d’archives tout aussi exceptionnel : le fonds du Génie militaire (12 J) est conservé aux Archives départementales de la Charente-Maritime depuis 1970. Ce fonds d’une grande richesse tant quantitative (354 liasses et registres) que qualitative (plans aquarellés, mémoires d’ingénieurs des fortifications) regroupe des documents inédits concernant les places fortes de Saintes, des îles de Ré et d’Oléron au cours des 17e, 18e et 19e siècles. On y trouve notamment la copie d’un plan du bâtiment d’entrée de la citadelle, signé par Vauban et daté du 30 août 1681…

Pour en savoir plus lire Agathe Aoustin 9 juin 2016 – Festival Architecture + Patrimoine Agathe_Aoustin.pdf


Vous aimerez aussi...