Les récits de la Kolyma de Varlam Chalamov : série Le système concentrationnaire soviétique épisode 2

Portrait de Varlam Chalamov sur un immeuble moscovite en 2015 © AFP / Kirill Kallinikov / Sputnik

Varlam Chalamov (1907-1982) n’a connu que quelques années de liberté contre plusieurs décennies au cœur de l’enfer blanc : la Kolyma, cette région de l’extrême est de la Russie alors U.R.S.S. Son oeuvre majeure, “Les récits de la Kolyma” raconte son internement dans ce goulag pendant près de 22 ans.

En un sens vous pouvez considérer tout Soljenistyne comme un effort, un essai de réponse à Chalamov. Chalamov c’est l’horreur pure. Si une fois dans votre vie vous voulez savoir jusqu’où va l’inhumanité, eh bien lisez Chalamov et je crois que tout L’archipel du goulag se comprend comme une réponse humaniste, religieuse à quelque chose qui est au-delà de l’humain, au-delà de Dieu, au-delà du Diable, qui est de glace. C’est bien sûr le témoignage sur le dernier cercle de l’enfer mais c’est beaucoup plus qu’un témoignage c’est une œuvre littéraire, c’est une des très très grandes œuvres littéraires du siècle. André Glucksmann sur France Culture en 1987.

Bibliographie

  • Récits de la Kolyma de Varlam Chalamov (Verdier).
  • Correspondance avec Alexandre Soljenitsyne et Nadejda Mandelstam par Varlam Chalamov (Verdier).
  • La quatrième Vologda. Souvenirs de Varlam Chalamov (Verdier).
  • Tout ou rien de Varlam Chalamov (Verdier).
  • Correspondance avec Boris Pasternak et souvenirs par Boris Pasternak, Varlam Chalamov (Gallimard).
  • La route de la Kolyma. Voyage sur les traces du goulag de Nicolas Werth (Belin).
  • L’écriture du trauma dans les récits de la Kolyma de Varlam Chalamov de Aïda Hallit-Balabane (L’Harmattan).
 
Les invités

Varlam Chalamov : une vie dans l’enfer de la Kolyma


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.