Pierre Truche, procureur du procès de Klaus Barbie, est mort

“Par ses discours et ses interventions, il a marqué des générations de magistrats sur la nécessaire humanité du ‘ magistrat face aux autres et à lui-même’”, a déclaré la garde des Sceaux dans un communiqué.

“En requérant ‘qu’à vie soit reclus’ un criminel contre l’humanité, il a contribué à ce que chacun se souvienne des heures sombres qu’a traversé notre pays”, souligne la ministre. “Sa contribution décisive à la définition du crime contre l’humanité a forgé les armes du combat nécessaire contre ces fléaux que sont le racisme, la xénophobie et l’antisémitisme”, a-t-elle ajouté…

Pour en savoir plus lire le billet publié par le Huffington post

 

 


Vous aimerez aussi...