Le rouge : une couleur dangereuse ? Des flammes de l’enfer aux feux de signalisation

Conférence de la Maison de l’histoire donnée par Michel Pastoureau, spécialiste de l’héraldique et de la symbolique, le 14 avril 2016. L’histoire du rouge en Europe est celle d’une lente dévalorisation. Couleur omniprésente et prestigieuse dans la Rome antique, le rouge est encore la couleur préférée à l’époque féodale mais il est devenu ambivalent : il y a désormais un bon et un mauvais rouge. Avec la Réforme protestante, le mauvais tend à l’emporter, et le rouge se fait plus discret dans la vie quotidienne. Peu à peu, le bleu le devance en tous domaines, au point que dans nos sociétés contemporaines, le rouge est surtout associé à ce qui est violent, dangereux ou transgressif. Université de Genève (UNIGE)

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.