Germaine Berton, anarchiste et meurtrière. – Son procès en cours d’assises du 18 au 24 décembre 1923

Germaine BertonDate de publication 1er janvier 2014 – Germaine Berton qui est née en 1902 est l’auteur, en 1923, du meurtre de Marius Plateau , chef des jeunesses de l’Action française. Son procès eut un retentissement national car il opposa alors les grandes figures de la droite et de la gauche. Son issue est tout à fait extraordinaire puisqu’elle fut acquittée. L’itinéraire de Germaine Berton est emblématique d’une nouvelle ultra gauche antimilitariste au lendemain de la guerre. Fascinée par la révolution russe elle hésita alors entre l’anarchisme et le bolchevisme. L’ouvrage retrace le parcours de Germaine Berton, son procès, le soutien qu’elle obtint dans le groupe des féministes de l’époque et celui des surréalistes qui en firent une icône. Il est accompagné d’une centaine d’aquarelles de Louis Hanny qui prit pour sujet les personnalités appelées à témoigner dans son procès.

Nous sommes le 22 janvier 1923, le secrétaire général de l’Action Française, Marius Plateau est assassiné dans son bureau. Mais il ne le fut que par défaut ; Germaine Berton, alors âgée de 20 ans voulait éliminer celui qu’elle tenait pour responsable des événements de la politique nationale mais aussi internationale, Léon Daudet. Son absence l’a sauvée tandis qu’elle condamnait son collaborateur. Ce n’est pas un fait divers, c’est le résultat d’une volonté déterminée. Militante à gauche depuis son plus jeune âge, l’action plus que la réflexion guide chaque moment de sa vie. Sacrifiant tout, sa famille comme ses amis, ses engagements la font vivre souvent dans le dénuement le plus extrême. « L’histoire jugera », cette déclaration apparemment innocente, sert lorsqu’un responsable politique veut défendre un projet. Avec ce récit on voit bien, justement la difficulté qu’il peut y avoir à juger des faits sortis de leur contexte ambiant. Oscillant de l’admiration à la stupéfaction, le lecteur découvrira avec avidité toutes les archives attenantes au procès. – Docteur Pierre-Alexandre Bourson, ancien parlementaire et historien de la Révolution française et de la IIIe République, a publié « Robespierre ou le délire décapité » (Prix Littré 2000), « Le Procès Louis XVI » et « L’affaire de Panama » en 2002 (Éditions de Vecchi).

Direction Des Services D’archives De Paris (2014)

Auteur(s) : Francis Demier, Daniela Gallingani, Brigitte Lainé, Eléna Musiani


Vous aimerez aussi...