« Affaires internes » de Didier Fossey

Août 2015 – Autoroute A 10 Deux hommes au volant de leur berline roulent à vive allure et provoquent un accident d’une violence inouïe : une femme est tuée sur le coup, sa fille de 5 ans est grièvement blessée. Lorsqu’il apprend le drame, Yann Rocher – officier de police, et père de l’enfant – est en service ; il est dévasté. Les conducteurs s’en sortent avec quelques blessures… 3 ans plus tard…

Février 2018 – Lyon Des braqueurs attaquent une bijouterie du centre-ville ; la police judiciaire est saisie. Durant l’enquête, la capitaine Poirier remarque des similitudes avec d’autres braquages commis dernièrement en France. L’organisation sans failles des malfaiteurs ressemble à celle des militaires ou… des policiers, ce qui attire l’attention de l’Inspection générale de la Police nationale.

De son côté, Yann Rocher, désormais chef de la BAC Nuit, à Colombes, a toujours la même idée en tête : venger sa fille, Mia. Et pour cela, il est prêt à tous les compromis.

Didier Fossey est né à Paris. Gamin, l’école n’a jamais été un lieu où il se sentait bien. Il commence donc à travailler très jeune et termine sa carrière professionnelle dans la Police Nationale.

Après quinze ans passés dans la restauration durant lesquels il a été, entre autres, serveur à bord du célèbre paquebot « Le France » avant d’ouvrir son propre restaurant dans le Sud-Ouest, il a changé de cap en 1983, et a intégré la Police Nationale. Pendant 18 années il a fait partie de la B.A.C. parisienne et a opté ensuite pour des services plus calmes. Mais après trente et un ans passés dans la Police Nationale, l’heure de la retraite a enfin sonné ! Et il compte bien désormais profiter de son temps libre pour écrire davantage.

Son goût pour les mots, il le tient de sa grand-mère, avec laquelle il a passé une grande partie de son enfance, et qui veilla toujours à ce qu’il s’instruise par la lecture et soigne son écriture.

Après avoir retrouvé des textes écrits autrefois pour le plaisir, il se lance dans l’écriture de son premier polar, Tr@que sur le Web publié dans une petite maison d’édition en 2010. Fort de cette expérience, il écrit un autre polar, Ad Unum, en 2011, toujours dans la même maison d’édition. En 2014, sollicité par un nouvel éditeur, il écrit un roman d’action. Puis, en 2015, il renoue avec le polar et écrit « Burn-Out » aux Éditions Flamant Noir. Le livre rencontre un très grand succès et remporte le PRIX POLAR 2015 du LIONS CLUB. Depuis, il ne cesse de conquérir les lecteurs !

On pourrait vous dire aussi qu’il est né en 1954, adore son chien Amos, un carlin sur lequel il n’a aucune autorité. Qu’il n’a jamais correspondu aux clichés de policiers, ce qui a lui a valu parfois quelques remontrances. Qu’il aime aussi chiner dans les brocantes, écouter Serge Gainsbourg et manger un Paris-Brest, que sur une piste de danse il a deux pieds gauches et qu’il est ophiophobe, mais ça, c’est une autre histoire… 

http://www.lechienjaune.fr/Didier-FOSSEY

Éditeur : FLAMANT NOIR (18/05/2020)

 

225 – Portrait du jour : Didier Fossey, l’auteur du polar « Burn Out »

 

 


Vous aimerez aussi...