Les recluses du Moyen Age

Image : illustration de nonne emmurée, parue dans l’ouvrage Dunkle Geschichten aus Oesterreich, Moritz Bermann, 1868.
Vinzenz Katzler / Domaine Public via Wikimedia Commons.

Murée dans une cellule exiguë, vouée à la souffrance ou à la prière, vivant de la charité publique, la recluse est une figure familière de la ville médiévale. Et si, depuis, la réclusion est devenue synonyme de punition infligée par le législateur, elle a longtemps incarné la perfection spirituelle.

Dans nos archives Paulette L’Hermite-Leclercq analyse l’histoire de cette pratique qui a représenté un dernier refuge honorable pour des femmes laissées pour compte et marginalisées.

A lire : « La vie quotidienne des recluses », Paulette L’Hermite-Leclercq, L’Histoire n°126, octobre 1989.


Vous aimerez aussi...