Poulo Condore. Un bagne français en Indochine de Frédérice Angleviel (compte rendu d’ouvrage)

« Le bagne de Poulo Condore au Vietnam, en activité de 1861 à 1993, constitue l’objet de l’ouvrage de Frédéric Angleviel qui en retrace la riche histoire. Cette étude monographique est particulièrement bienvenue concernant un établissement qui a fait l’objet de peu d’intérêt de la part de l’historiographie française, à l’inverse de l’historiographie anglo-saxonne qui lui a consacré une étude de référence, The Colonial Bastille de Peter Zinoman.

L’archipel de Poulo Condore est occupé par la France à partir de 1861, à la suite de la conquête de la Cochinchine amorcée en 1858 (« Avant le bagne », p. 13-24). Isolé et peu peuplé, il comprend 16 îles qui sont érigées en pénitencier à partir de 1862 (« Une Bastille coloniale », p. 25-60). « L’établissement pénitentiaire annamite » de Poulo Condore accueille différentes catégories de détenus : des détenus politiques et de droit commun ainsi que des prisonniers de guerre. Il constitue ainsi un pénitencier au service de la colonisation française destiné tout à la fois à sévèrement punir des condamnés de droit commun récidivistes issus des prisons vietnamiennes et à neutraliser les vaincus de luttes politiques. Néanmoins, tandis que les premiers sont soumis à des travaux forcés, les seconds ne le sont pas et disposent de concessions agricoles (…)»

Lire la suite du compte rendu proposé par Jean-Lucien Sanchez sur l’ouvrage de Frédérice Angleviel, Poulo Condore. Un bagne français en Indochine, Paris, Vendémiaire, 2020, 195 p


Vous aimerez aussi...