Les bandits de Monségur. Les brigades du Tigre en Gironde

 Les bandits de Monségur. Les brigades du Tigre en Gironde


Les bandits de Monségur. Les brigades du Tigre en Gironde

Publication juin 2015 – En 1908, à Monségur, dans l’arrondissement de Langon (Gironde), un homme grimé sème la terreur durant la nuit, multipliant vols, incendies et tentatives d’assassinat. Et, comme si cela ne suffisait pas, de mystérieux malfaiteurs qui s’intitulent (avec emphase) les “chevaliers du crime” défient la police locale et la justice.

Pour mettre un terme à cette situation très mal vécue par la population,  on fait appel aux enquêteurs, commissaires et inspecteurs, de la toute jeune 7ème brigade régionale de police mobile, l’une des célèbres brigades du Tigre que viennent de créer (par un décret de décembre 1907) le ministre de l’Intérieur Georges Clemenceau et son directeur de la sûreté générale, Célestin Hennion.

A partir de la consultation des archives et du dépouillement de la presse régionale et nationale, Benoît Pénicaud est parvenu à reconstituer cette intrigue jusqu’à son dénouement, complètement inattendu, qui eut lieu seulement quinze ans plus tard.

Bibliothécaire de profession, en activité à la Bibliothèque Nationale de France puis à la Bibliothèque de l’Université de Bordeaux I, l’auteur a déjà plusieurs ouvrages historiques à son actif dont une très attachante histoire de Dieulivol, le bourg de son enfance, dans le Haut Entre Deux Mers. Il s’efforce dans ce livre consacré à l’une de ces retentissantes affaires criminelles qui jalonnent les débuts des “mobilards”, de faire revivre une époque, une société aux prises avec ses faits divers et ses peurs. C’est la révélation d’un vrai talent de conteur.

Les bandits de Monségur. Les brigades du Tigre en Gironde, par Benoît Pénicaud, Tours, Éditions Sutton, juin 2015.


Vous aimerez aussi...