Le vice puni ou Cartouche. Poème suivi du Dictionnaire argot-françois

Treizième chant du Vice puni, ou Cartouche de Nicolas Racot de Grandval, Coll. Ph. Zoummeroff/Criminocorpus

Treizième chant du Vice puni, ou Cartouche de Nicolas Racot de Grandval, Coll. Ph. Zoummeroff/Criminocorpus

La bibliothèque de Criminocorpus met à disposition les illustrations du Vice puni, ou Cartouche de Nicolas Racot de Grandval (1676-1753). Ce poème épico-burlesque1 («­ héroï-comique ­») et parodique en treize chants s’inspire du personnage de Louis Dominique Garthausen (1693-1721), dit Cartouche, le fameux brigand parisien, roué vif en place de Grève à Paris (l’actuelle place de l’Hôtel-de-Ville).  Nous retrouvons dans la collection Philippe Zoummeroff les illustrations de ce poème, des dessins de Jean-Baptiste-Henri Bonnart  (1678-1726) gravés par Jean-Baptiste Scotin (1678-17..), ainsi qu’un glossaire final de 6 pages intitulé Dictionnaire Argot-François, qui a fait connaître le langage des voleurs au grand public. Robert Yve-Plessis voit en effet « […] la capture, le jugement et le supplice de Cartouche […] comme le facteur le plus important de la diffusion de l’argot pendant le second quart du dix-huitième siècle2»).

Voir aussi :

  1. Voir Claudine Nédelec, «­ Réécritures burlesques », Littératures classiques, 2011/1, n° 74, p. 125-140 []
  2. Voir Bibliographie raisonnée de l’argot et de la langue verte en France du XVe au XXe siècle par R. Yve-Plessis []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search