Les préfets et le maintien de l’ordre public en France au XIXe siècle

Les préfets et le maintien de l'ordre public en France au XIXe siècle

Les préfets et le maintien de l’ordre public en France au XIXe siècle

Date de parution le 1er septembre 1999 – La mission principale des préfets et ceci dès le moment de la création de cette institution, en l’an VIII, était de veiller au maintien du bon ordre dans leur département. En quoi consistait exactement cette mission et comment les préfets ont-ils assuré cette tâche? Il leur a d’abord fallu lutter et s’assurer la primauté administrative face aux pouvoirs concurrents des militaires, des députés, des maires, voire du clergé ! Plus prosaïquement, en collaboration avec leurs subalternes, les préfets sont intervenus pour combattre le brigandage, mais aussi pour assurer la paix entre les citoyens. A la base de leur activité, le renseignement officiel ou secret permettait à ces fonctionnaires de prévenir les troubles. Leur rôle pour assurer la tranquillité sociale et politique dans les département a été prépondérant. C’est l’analyse et l’histoire de ce travail particulièrement ardu, sollicitant paradoxalement une certaine poigne mais aussi de la souplesse que nous vous proposons de retracer ici.

Bibliographie de l’auteur : Édouard Ebel, docteur en histoire et auteur d’une thèse sur la police en Alsace (1800-1870) ainsi que d’ouvrages et articles sur l’histoire du maintien de l’ordre, la police et la gendarmerie. Lieutenant-colonel, chef de la division gendarmerie du Département Études, enseignement et recherche du Service historique de la Défense, à Vincennes.

Éditeur : La Documentation Française

Collection : La sécurité aujourd’hui 


Vous aimerez aussi...