Aventures d’un marin de la garde impériale, prisonnier de guerre sur les pontons espagnols dans l’île de Cabréra

Aventures d'un marin de la garde impériale, prisonnier de guerre sur les pontons espagnols dans l'île de Cabréra

Aventures d’un marin de la garde impériale, prisonnier de guerre sur les pontons espagnols dans l’île de Cabréra

Parution le 10 octobre 2008 – Lors de l’intervention française en Espagne, la reddition suite à la bataille de Bailén, en 1808, livre 15.000 soldats français prisonniers aux Espagnols.

D’abord internés sur des pontons à Cadix (en 1809, il ne reste déjà plus que 5.500 rescapés de l’enfer des pontons !), ils sont ensuite internés sur l’îlot de Cabrera dans les Baléares, sorte de camp de concentration avant la lettre où les prisonniers sont laissés à l’abandon et en butte au dénuement le plus total. Les rescapés ne seront délivrés qu’en 1814 à la chute de Napoléon 1er. Un récit saisissant sur un épisode des moins connus de la guerre de la Péninsule qui opposa si durement Français et Espagnols entre 1808 et 1813.

Biographie de l’auteur : Henri Ducor, né en 1789 s’engage comme marin dès 1801, est fait prisonnier à Cadix en 1808, déporté à Cabrera en 1809, il s’évade en 1811 et entre dans le corps des marins de la Garde Impériale et fait la campagne de Russie.

Prisonnier des Russes, puis des Autrichiens, il ne sera libéré qu’en 1814.

Éditeur : PyréMonde/Princi Negue

Lien utile sur le blog :

Les soldats oubliés de Napoléon – Prisonniers sur l’île de Cabrera 1809 -1814


Vous aimerez aussi...