Face au crime – La Brigade du Tigre en Languedoc-Roussillon (1911-1939)

Face au crime - La Brigade du Tigre en Languedoc-Roussillon (1911-1939)

Face au crime – La Brigade du Tigre en Languedoc-Roussillon (1911-1939)

Parution du livre le 19 juin 2008 – Les brigades du Tigre, les célèbres équipes mobiles créées par Clemenceau en 1907 dans une France qui bouillonne, ont une mission claire : s’attaquer au crime et à ces voleurs qui agissent le plus souvent en bande et dont une presse tapageuse amplifie les méfaits. L’objectif de ces enquêteurs en civil est ambitieux et ils s’appuient sur les tous nouveaux moyens mis à leur disposition : l’époque est à l’utilisation de la photographie, outil résolument moderne, à l’apprentissage de la dactyloscopie, pour codifier les empreintes, niais aussi à l’engin révolutionnaire de ce début de siècle, l’automobile.

De 1911 à 1939, c’est la brigade du Tigre qui mène les enquêtes les plus sensibles : meurtres, vols, trafics de drogue, traite des Blanches, braquages, empoisonnements, espionnages, affaires politiques… En ouvrant les archives de la 14e brigade, celle de Montpellier, on plonge dans un monde inconnu, celui du crime dans le midi de la France à la Belle Époque, pendant la Grande Guerre, les années folles et la guerre d’Espagne…

Voilà que surgit une bien âpre réalité, un pan de notre histoire régionale qui en dit long sur ce qu’était la vie de nos grands-parents. C’était il y a cent ans. C’était au temps de la brigades du Tigre en Languedoc-Roussillon.

Biographie de François Barrère :

François Barrère est né en 1965 à Pau, dans une famille d’enseignants. Après des études à Sciences-Po (à Bordeaux), puis au Centre de formation des journalistes (à Paris), il a travaillé comme journaliste, à partir de 1987, au service des informations générales de France-Soir. Depuis 1993, il traite les affaires judiciaires et les faits divers au quotidien régional Midi Libre à Montpellier, tout d’abord à l’édition locale, puis plus récemment au service régional.


Vous aimerez aussi...