Comment sont traités les transportés reclus en Nouvelle-Calédonie (1907) de Julien Lespès

Julien Lespès, Comment sont traités les transportés reclus en Nouvelle-Calédonie, p. 1, Ile de Nou, 1907, ANOM cote dossier H1382/lespesjuli, collection Léon Collin/Criminocorpus

Julien Lespès, Comment sont traités les transportés reclus en Nouvelle-Calédonie, p. 1, Ile de Nou, 1907, ANOM cote dossier H1382/lespesjuli, collection Léon Collin/Criminocorpus

Comment sont traités les transportés reclus en Nouvelle-Calédonie est un manuscrit autographe de Julien Lespès (1859-1929), condamné à huit ans de travaux forcés pour vol qualifié le 2 août 1894. Issu de la collection Léon Collin (1887-1970), médecin militaire au bagne de Guyane entre 1907 et 1910, et ayant séjourné en Nouvelle-Calédonie de 1910 à 1913, il est daté du 7 avril 1907 et adressé au ministre des Colonies. Julien Lespès y décrit de façon très précise la distribution des bâtiments en fonction des catégories de détenus, les conditions sanitaires, les inégalités matérielles entre détenus (l’ « aristocratie bagnarde »),  la corruption des surveillants, l’accès impossible aux soins médicaux et la maltraitance.  Julien Lespès a laissé quelques « centaines de lettres, de récriminations, de pamphlets moqueurs à l’encontre de l’administration. Parmi ces écrits, quelques poésies inégales, parfois délirantes reflétant la folie qui le guette et contre laquelle il lutte ». Cette citation est issue de la présentation des forçats Julien Lespès et Julien de Sanary par Philippe Collin, petit-fils de Léon Collin. L’intégralité du texte est publiée dans le billet de Marc Renneville « Poètes au bagne de Nouvelle-Calédonie :  Vies et écrits de Julien Lespès et Julien de Sanary… ou comment survivre par l’écriture »,  qui offre un bel hommage à Julien Lespès à travers le récit de sa vie semée de condamnations et d’évasions.

Voir aussi dans la collection Léon Collin :

Julien Lespès, Petit opuscule pour M. Colin, médecin major (témoignage, chansons, poèmes) (1910)

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search