L’exécution du roi, 21 janvier 1793 (Jean-Clément Martin). Compte rendu d’ouvrage.

« Le titre du dernier ouvrage de Jean-Clément Martin, L’exécution du roi, pourrait bien induire le lecteur en erreur puisque l’événement que l’on s’attend à trouver au cœur de la réflexion n’occupe en fait qu’une trentaine de pages du livre : le premier chapitre. C’est en fin de compte plus une histoire du traitement juridique du souverain par l’Assemblée et les autres acteurs politiques du moment que propose l’auteur. Dans la lignée de ses précédents ouvrages, Jean-Clément Martin s’attache à refuser les explications simplificatrices et les analyses déterministes de l’événement. C’est sans doute là le principal apport de cette étude qui refuse à la mort de Louis XVI la force de l’évidence. Sa spécificité ne réside pas tant dans les sources, puisqu’elle s’appuie principalement sur des débats parlementaires déjà connus – quoique de très nombreux discours souvent négligés soient exploités – que dans la relecture du contexte (…)»

Lire la suite du compte rendu de l’ouvrage de Jean-Clément Martin, proposé par Stanislas de Chabalier dans la revue Criminocorpus.

Référence de l’ouvrage : Jean-Clément Martin, L’exécution du roi, 21 janvier 1793, Paris, Perrin, 2021, 300 p.



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2021, 29 mars). L’exécution du roi, 21 janvier 1793 (Jean-Clément Martin). Compte rendu d’ouvrage. Criminocorpus. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndp6

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search