Matérialité, acteurs et usages des prisons de Tournai à la fin du Moyen âge : un état des lieux  (Florian Mariage)

Résumé de l’article :

Localisation des prisons de Tournai entre le XIIIe et le XVIe s. Fond de plan (Blaeu, 1649) : collection privée

« Depuis la fin du XIIIe siècle, la commune de Tournai est détentrice, dans les limites territoriales de sa banlieue, de l’ensemble des droits d’échevinage, mais elle doit composer avec une juridiction royale de plus en plus prégnante, en la personne du bailli de Tournai-Tournaisis, plus tard du gouverneur militaire. S’y ajoutent les juridictions ecclésiastiques de l’évêque de Tournai et de son officialité, ainsi que celle du chapitre cathédral, qui conserve un îlot d’immunité au cœur de la ville, et garde jalousement ses privilèges pour l’ensemble de son personnel. Deux abbayes complètent le tableau des institutions détentrices de droits de juridiction.

Un inventaire raisonné des vingt-deux prisons utilisées par ces différents protagonistes entre ca 1300 et 1600, croisé avec leur emprise territoriale et leurs prérogatives judiciaires, permet de dresser divers constats. Les prisons sont nombreuses et fragmentées entre les différents détenteurs des droits de justice, qui font preuve de souplesse et d’adaptation pour répondre – imparfaitement – à leurs besoins spécifiques d’enfermement. Diversité et multiplication des lieux de détention, concentration très relative, carence de moyens et de personnel, réaffectation de bâtiments existants assez peu sûrs et faible spécialisation caractérisent les prisons tournaisiennes jusqu’en 1600. Du point de vue des prisonniers, la situation est loin de s’améliorer au xvie siècle. Les conditions de détention se dégradent sensiblement et les peines carcérales, jusqu’alors largement réservées aux juridictions ecclésiastiques, se développent aussi dans l’arsenal répressif civil. »

Lire l’article de Florian Mariage dans la revue Criminocorpus.
L’inventaire sur les prisons de Tournai à la fin du Moyen-Âge (XIIIe-XVIe siècles) élaboré par Florian Mariage est disponible en libre accès dans la bibliothèque du musée Criminocorpus [accéder à l’inventaire].
Plusieurs fiches issues de la base de données HUGO – Patrimoine des lieux de justice, consacrées aux prisons de Tournai complètent ce travail.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nadine Dardenne (5 mai 2021). Matérialité, acteurs et usages des prisons de Tournai à la fin du Moyen âge : un état des lieux  (Florian Mariage). Criminocorpus. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndpf


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search