Cahier d’études pénitentiaire et criminologique n°54

Le laboratoire de recherche et d’innovation de la Direction de l’administration pénitentiaire publie le Cahier d’études pénitentiaire et criminologique n°54 intitulé « Quelle prise en charge pour les populations autochtones du Pacifique sous main de justice ? », rédigé par Yoram Mouchenik, Marie Salaün, Christine Salomon, Christine Demmer, Jacques Vernaudon et Mirose Païa.

Ce Cahier d’études pénitentiaire et criminologique est une synthèse de la recherche intitulée Spécificités socio-culturelles et prise en charge des personnes placées sous-main de justice dans le Pacifique. Les cas de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie coordonnée par Yoram Mouchenik, professeur à l’Université Sorbonne Paris Nord et financée par la Direction de l’administration pénitentiaire et la Mission des services pénitentiaires de l’outre-mer.

La question à laquelle répond ce Cahier est celle de la pertinence d’une prise en charge spécifique pour les populations autochtones mā’ohi en Polynésie française et kanak en Nouvelle-Calédonie. Elle s’inscrit dans la nécessité de l’individualisation du suivi des personnes placées sous main de justice voulue par la loi du 15/08/2014, dans celle d’une meilleure connaissance des conditions de la désistance afin de prévenir la récidive et dans le contexte d’une redéfinition des formes d’intervention des professionnels de l’administration pénitentiaire. Il s’agit d’une part de documenter les spécificités des publics suivis en milieux fermé et ouvert, en particulier en matière d’emploi et d’accès à la formation professionnelle, leurs propriétés culturelles et linguistiques, leurs liens familiaux et leur inscription dans le tissu social local, leurs représentations de la peine. Il s’agit d’autre part de renseigner les représentations des professionnels de l’administration pénitentiaire et des autres intervenants en contact avec les PPSMJ concernant les caractéristiques des publics susceptibles d’influer sur la récidive et la désistance et de comprendre comment ils les intègrent dans leurs pratiques.

Télécharger le Cahier d’études pénitentiaires et criminologique n°54.



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2021, 20 mai). Cahier d’études pénitentiaire et criminologique n°54. Criminocorpus. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndpj

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search