Louis-José Barbançon, Le Mémorial du bagne calédonien. Entre les chaînes et la terre (Compte rendu)

« Cet ouvrage de Louis-José Barbançon constitue une somme consacrée à l’histoire du bagne de Nouvelle-Calédonie ainsi que l’aboutissement de plusieurs décennies de recherches conduites par l’auteur sur ce sujet. Louis-José Barbançon est effectivement l’auteur d’une thèse consacrée à l’histoire du bagne de Nouvelle-Calédonie soutenue en 2000 et publiée sous le titre L’archipel des forçats. Histoire de la Nouvelle-Calédonie 1863-1931 (Presses universitaires du Septentrion, 2003). Ce livre est un jalon incontournable de l’historiographie de la colonisation pénitentiaire et l’amorce d’un long et méthodique travail de recherche que vient clore avec panache ce Mémorial du bagne calédonien. Cet ouvrage impressionne tant par son amplitude que par ses dimensions : deux volumes de plus de 1 000 pages au total, une iconographie à couper le souffle et une histoire totale qui brasse tous les aspects de la mise en œuvre de la politique de colonisation pénitentiaire conduite par la France en Nouvelle-Calédonie de 1863 à 1931. » (…)

Lire la suite du compte rendu proposé par Jean-Lucien Sanchez.

Référence de l’ouvrage : Louis-José Barbançon, Le Mémorial du bagne calédonien. Entre les chaînes et la terre, Pirae, Au vent des îles, 2020, 2 vol., 1 093 p.



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2021, 18 juin). Louis-José Barbançon, Le Mémorial du bagne calédonien. Entre les chaînes et la terre (Compte rendu). Criminocorpus. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndpu

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search