Explosion du laboratoire de Villejuif (1938)

André, Degoupil, Escampe, Tarabon, élagueurs témoins de l’explosion du laboratoire de Villejuif, Fonds Petit Parisien, Criminocorpus/ENAP-CHRCP.

André, Degoupil, Escampe, Tarabon, élagueurs témoins de l’explosion du laboratoire de Villejuif, Fonds Petit Parisien, Criminocorpus/ENAP-CHRCP.

Le 26 janvier 1938, entre 9h45 et 10h10, 14 personnes trouvent la mort dans une énorme explosion du laboratoire municipal pyrotechnique de Villejuif. Peu de temps avant l’explosion, des explosifs avaient été saisis dans les différents locaux du Comité secret d’action révolutionnaire (C.S.A.R.), organisation dite « La Cagoule ». Les caisses perquisitionnées étaient entreposées au laboratoire de Villejuif. L’explosion est provoquée par des grenades saisies au cours de ces perquisitions. Les membres de La Cagoule sont soupçonnés. Cette affaire, l’explosion du laboratoire de Villejuif, est consultable dans la collection Petit Parisien de la bibliothèque de Criminocorpus.

Voir aussi sur Criminocorpus :

Robert François, « Les grenades du CSAR, Villejuif », Détective n° 484, p. 2-5.



Citer ce billet
Chloé des Courtis (2021, 2 août). Explosion du laboratoire de Villejuif (1938). Criminocorpus. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndq0

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search