Le crime de Nassandres (1898) [sextuple assassinat]

Dans la nuit du 27 au 28 mars 1898, Alphonse Caillard tue six membres de la famille Leblond au hameau du Val, à Nassandres près de Serquigny dans l’Eure. Il abat d’un coup de fusil M. Leblond, 37 ans, puis son épouse, 43 ans. Il abat ensuite leur fils Léonce, 10 ans et Paul, 7 ans. Il égorge Jeanne, 5 ans, avec un couteau à gigot, puis abat la mère de Mme Leblond, 75 ans, dans son lit d’un coup de fusil en plein visage. Autour d’une heure du matin, le parquet d’Évreux et un peu plus tard le commandant de gendarmerie d’Évreux arrivent sur le lieu du sextuple crime. Le docteur Albout fait les constatations de décès. L’assassin est arrêté vers dix heures du matin à Lisieux. Il avoue être l’auteur de deux homicides à Saint-Pierre-sur-Dives (Calvados), pour lesquels il avait été arrêté ; mais, faute de preuves, la cour de Caen l’avait fait relaxer. Alphonse Caillard est envoyé à la prison de Bernay. Il est condamné à la peine de mort le 9 juillet 1898 aux assises de l’Eure. Il est guillotiné à Évreux le 19 août 1898. Le crime de Nassandres est à découvrir dans la collection Meurtres à la une de la bibliothèque de Criminocorpus.

Voir aussi la présentation vidéo de cette affaire.



Citer ce billet
Chloé des Courtis (2022, 7 février). Le crime de Nassandres (1898) [sextuple assassinat]. Criminocorpus. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndrl

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search