Le crime d’Usseau ou l’affaire du garde-chasse Roy (1905)

Le poste des soldats du 32e de ligne et des gendarmes installé sous le hangar attenant à la maison de RoyLa  collection Philippe Zoummeroff –  bibliothèque Criminocorpus – compte parmi ses documents des cartes postales du « crime d’Usseau ». Il s’agit d’une affaire d’homicide volontaire dont le motif – la vengeance – paraît ordinaire, mais dont les circonstances de l’arrestation du meurtrier lui ont valu sa médiatisation. Le 4 mai 1905, à Usseau, commune située à quelques kilomètres de Châtellerault dans la Vienne, un ancien garde-chasse de 70 ans du nom de François Roy tire un coup de fusil sur Alexis Grandpied. Deux ans avant les faits, la victime avait accusé Roy de braconnage, qui, reconnu coupable, avait perdu son emploi. Alexis Grandpied décède de ses blessures. François Roy se retranche chez lui. Démarre alors le « siège d’Usseau » dont la durée, 10 jours et 10 nuits, vaudra les railleries de la presse de l’époque. Les gendarmes interviennent les premiers sans succès. Ce sont ensuite des soldats du 32e régiment d’infanterie qui sont détachés sur place sous le commandement d’un général. Roy ne veut pas se rendre, il tire sur les forces de l’ordre qui finissent par dynamiter sa maison. Roy sort indemne de l’explosion, s’enfuit, est capturé par les habitants hostiles. Il est incarcéré ensuite à la prison de la Pierre-Levée à Poitiers. La « tragique et ridicule affaire Roy » 1 s’achève le  5 août 1905 aux assises de la Vienne. Reconnu coupable, François Roy est condamné à mort. Sa peine est commuée par le président de la République. François Roy meurt le 8 mai 1909 à 74 ans à la maison centrale de Melun.



Citer ce billet
Chloé des Courtis (2022, 21 mars). Le crime d’Usseau ou l’affaire du garde-chasse Roy (1905). Criminocorpus. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndrx

  1. L’Indépendant des Basses-Pyrénées, 38e année, n°175, jeudi 18 mai 1905 []

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search