Affaire Borras (1887)

Une du Petit Parisien. Supplément littéraire illustré, 24 juin 1890, détail de la gravure n°1 Reconstituion de la scène du crime, coll. Meurtres à la une (1889-1899), Pierre Piazza/Criminocorpus

Une du Petit Parisien. Supplément littéraire illustré, 24 juin 1890, détail de la gravure n°1 Reconstituion de la scène du crime, coll. Meurtres à la une (1889-1899), Pierre Piazza/Criminocorpus

L’affaire Borras est une affaire de double homicide pour vol, connue aussi pour son dénouement judiciaire : l’innocence de Joseph Borras. Le 14 août 1887, Borras, ouvrier agricole espagnol, est condamné avec deux complices pour le double meurtre des époux Pradiès, Anna et Dominique, à la ferme du Petit-Condom à trois kilomètres de Narbonne le 26 mai 1887. Ils ont volé 560 francs aux victimes. Vincent Guillaumet est condamné à mort également, Francisco Villarubia est condamné à dix ans de travaux forcés. Le procès est expéditif et ne tient qu’à un seul témoignage : celui de Dominique Pradiès qui succombera quinze jours après l’agression. Avant le méfait, il avait entendu le nom de Borras prononcé par un homme derrière la porte de chez lui. Puis, il l’avait identifié lors d’une confortation. Or, depuis le dépôt des forçats d’Avignon, Vincent Guillaumet écrit une lettre au procureur pour dénoncer le véritable coupable, Antonio Rossel, dit Toinet Castillou, qui s’est réfugié en Espagne. En effet, depuis leur condamnation, Guillaumet et Villarubia n’ont cessé de clamer l’innocence de Borras. Ce témoignage renforcera plusieurs témoignages à décharge, et disculpera Joseph Borras. Rossel est arrêté en Espagne et bénéficie d’un non-lieu. Borras est libéré en juillet 1890 sans être jamais réhabilité.

Voir aussi :
Sur la base de données de Jean-François “Maxou” Heintzen, Complaintes Criminelles en France (1870-1940) :
L’affaire Borras, un condamné à mort reconnu innocent


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.