Le moment Nuremberg. Le procès international, les lawyers et la question raciale (Guillaume Mouralis). Compte rendu.

« Que peut-on dire de nouveau sur Nuremberg et, au-delà, sur les procès d’après-guerre ? » C’est la question que pose d’emblée Guillaume Mouralis, aujourd’hui directeur de recherche au Cnrs, dans l’ouvrage issu de son habilitation à diriger des recherches. Comme le suggère le titre, l’objectif n’est pas d’inscrire la réflexion dans la lignée des nombreux travaux ayant traité de la dimension politique du procès qui, rappelons-le, juge 21 responsables nazis et 7 organisations criminelles du IIIe Reich entre novembre 1945 et octobre 1946. Il s’agit plutôt de considérer Nuremberg comme un « événement judiciaire qui déborde sur le procès proprement dit », en discutant « sa position dans une histoire sociale des idées et des pratiques juridiques internationales » (p. 6). L’objectif est donc d’étudier les « coulisses » du tribunal et la trajectoire de son personnel en amont et en aval du jugement, grâce notamment à une enquête prosopographique – présentée à la fin de l’ouvrage – qui concerne plus de 500 légistes : les membres de la Commission des nations unies pour les crimes de guerre (Cnucg) siégeant à Londres et, surtout, des délégations française et américaine auprès du tribunal. L’auteur a examiné environ 70 fonds d’archives publiques et privées, répartis dans une vingtaine de dépôts, pour la plupart situés en France et aux États-Unis. Inscrit à la croisée de l’histoire sociale et de la sociologie des professions juridiques, l’essai est divisé en deux parties : la première rassemble les quatre premiers chapitres et s’intéresse à la genèse du dispositif judiciaire mis en place à Nuremberg ; la seconde réunit les deux derniers chapitres et examine la manière dont le procès est mobilisé aux États-Unis durant le second XXe siècle, dans le cadre des luttes contre le racisme domestique et la guerre au Vietnam (…)

Lire la suite du compte rendu proposé par Fabien Lostec dans la revue Criminocorpus

Référence de l’ouvrage :Guillaume Mouralis, Le moment Nuremberg. Le procès international, les lawyers et la question raciale, Paris, de Les Presses de Sciences Po, 2019, 255 p.



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2022, 1 juillet). Le moment Nuremberg. Le procès international, les lawyers et la question raciale (Guillaume Mouralis). Compte rendu. Criminocorpus. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndsq

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search