Les fourches patibulaires en Catalogne au bas Moyen Âge (Flocel Sabaté)

Dessin qui représente un inculpé récemment pendu, avec l’échelle encore à côté de la fourche patibulaire, dans la marge du livre d’annonces publiques où est consignée l’ordonnance qui impose en 1372 la peine de mort à quiconque assaillira un domicile d’autrui.
Espagne, Barcelone, AHCB, Arxiu del Batlle i del Veguer de Barcelona, X-2, fol. 24 vº

La Catalogne dispose d’un ensemble quasiment exceptionnel de sources judiciaires, municipales, fiscales et de chancellerie qui, dans leur diversité, renseignent de manière assez complémentaire l’usage et la fonction des fourches patibulaires dans la société du bas Moyen Âge. Les fourches patibulaires deviennent ainsi un instrument d’apparence sinistre qui renferme une pluralité de sens sur la justice et le pouvoir qui l’accapare. Il ne peut en être autrement, attendu que dans la société médiévale, la « giustizia vive di simboli, di miti e di immagini »…

Lire la suite de cet article de Flocel Sabaté sur la revue Criminocorpus.

 



Citer ce billet
Sophie Victorien (2015, 20 novembre). Les fourches patibulaires en Catalogne au bas Moyen Âge (Flocel Sabaté). Criminocorpus. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nd8k

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search