« En mai fais ce qu’il te plaît »

En mai fais ce qu'il te plaît

En mai fais ce qu’il te plaît

Zoom sur l’excellent film « En mai, fais ce qu’il te plaît » de Christian Carion.

« Mai 1940. Pour fuir l’invasion allemande, les habitants d’un petit village du nord de la France partent sur les routes, comme des millions de Français… »

L’évocation fidèle à cette période peu représentée au cinéma, car presque oubliée de nos jours : l’exode principalement des Belges et des Français de 1940.

Pour fuir l’invasion allemande, des millions de civils ont vécu l’apocalypse, prélude à l’effondrement de la 3e République.

Cet exode dramatique a été un traumatisme pour des millions de personnes.

Le film de Christian Carion, avec pudeur et souci de la vérité historique, et sans prétentions inutiles, rend compte de ce moment effroyable de notre histoire commune.

« Un film réussi qui rend bien compte de l’ampleur de cet effondrement de l’intérieur que fut l’exode de mai-juin 1940. Cas bien intéressant pour qui travaille sur la mémoire car voilà un événement qui concerne directement 8 millions de personnes jetées sur les routes et plus encore qui les accueillent. Toute la France est touchée et pourtant l’exode n’a jamais pu devenir un élément structurant de la mémoire collective. Manque de sens; défaut d’utilité sociale: que faire avec la peur, la fuite, la honte ? Si la mémoire collective est une représentation sélective du passé qui aide à la construction identitaire d’un groupe, on comprend mieux cette impasse mémorielle. Un film à voir. » – Denis Peschanski

Pour plus d’informations, voyez le lien suivant : En mai fais ce qu’il te plaît


Vous aimerez aussi...