Punir moins pour punir mieux ? La culture juridique du libéralisme pénal. Doctrine, lois et pratiques (XVIIIe-XXIe siècles). Colloque international

Illustration : Pietro Testa (1612-1650), Allégorie de la Justice, vers 1632/1637, Département des Arts graphiques, Musée du Louvre. Plume et encre, 20,1 x 14,1 cm.

L’équipe Damoclès de l’université de Genève organise un colloque les 7 et 8 décembre prochains à Genève sur le thème “Punir moins pour punir mieux ? La culture juridique du libéralisme pénal. Doctrine, lois et pratiques (XVIIIe-XXIe siècles)”.

Depuis la fin du Moyen Âge, le pénal hégémonique de l’État a profondément modifié les sociétés modernes en pacifiant les conflits et en endiguant les mécanismes de la vindicte sociale. L’équipe DAMOCLES (Droit, Administration, Magistrats, Ordre, Crime, Lois et Société) étudie les mécanismes institutionnels et sociaux liés à l’affirmation du pénal hégémonique entre l’État justicier et l’État de droit issu de la culture juridique des Lumières, entre l’arbitraire et la légalité des délits et des peines, entre l’éclat des supplices et la prison comme peine. Dans le renouveau international d’un champ historiographique consacré depuis une quinzaine d’années à l’État, à la justice, au droit de punir, à la magistrature, au contrôle social et à la police, l’équipe DAMOCLES fédère et amplifie à Genève les études autour de ces objets. Entre les époques moderne et contemporaine, sur les plans régional, national et international, à partir de l’archive, des sources de la loi et de la doctrine, il s’agit d’en penser de façon comparative les pratiques, les doctrines, les concepts, les idéologies, les mutations, les sensibilités et les représentations sociales.

Jeudi 7 décembre 2023

09.00 heures : Mot de bienvenue de M. Nicolas Schaetti, conservateur en charge des collections spéciales de la BGE.

09.15 heures : Introduction: Michel Porret

Panel I : Lumières. Présidence, Robert Roth

09.40-10.00 Philippe Audegean, Libéralisme et abolitionnisme dans la philosophie pénale de Beccaria

10.05-10.25 Raphaëlle Théry, Libéralisme idéal et libéralisme défensif – Deux lectures de l’institution pénale

10.30-10.50 : pause

10.55-11.15 Dario Ippolito, Frontières de l’abolitionnisme. La question de la prison à vie dans le libéralisme pénal

11.20-11.40 Luigi Ferrajoli, Le repli illibéral de la justice pénale d’aujourd’hui. Comment punir moins, comment punir mieux

Dès 11.45 : discussion

Dès 12.30 : déjeuner de travail

Panel II : Pratiques. Présidence, Raphaëlle Théry

14.15-14.35 Emmanuel Berger, Le libéralisme pénal sous tension. Le principe de la modération des peines confronté aux crises politiques et sociales de la Révolution française (1791-1799)

14.40-15.00 Marc Ortolani, Libéralisme pénal et balbutiements de la justice criminelle – La répression du suicide et de sa tentative dans les États de Savoie sous la Restauration

15.05-15.25 Numa Graa, La Régénération : un moment d’affirmation du libéralisme pénal ?

15.30-15.55 : pause

16.00-16.20 Marco Cicchini, La mesure de sûreté pour les délinquants irresponsables : le laboratoire vaudois (1830-1900)

Dès 16.25 : discussion

Dès 18.00 à Uni Mail – Présidence, Numa Graa

Conférence de Xavier Tabet, Foucault et Beccaria à l’épreuve du libéralisme

Dès 19.00 heures, apéritif de bienvenue

 

Vendredi 8 décembre 2023

Panel III : Politiques carcérales. Présidence, Frédéric Chauvaud

09.00-09.20 Alice Rey, Le corps pénal chez Bentham

09.25-09.45 Jean-Charles Daumy, La Rochefoucauld-Liancourt et les prisons de la Seine, une expérience d’un libéralisme carcéral ?

09.50-1010 Nathalie Dahn-Singh, Surveiller pour punir mieux. Acteurs et enjeux de l’inspection des prisons à la fin du XIXe siècle en Suisse

10.15-10.35 : pause

10.40-11.00 Alix Heiniger, Libéralisme pénal dans l’exécution des peines : les premières années du pénitencier de Lenzburg (et le directeur Müller) 1864-1872

11.05-11.25 Marc Renneville, «À la sueur de leur front». Les mineurs de Gaillon, une expérience carcérale du libéralisme pénal

Dès 11.30 : discussion

Dès 12.00 : repas de midi

Panel IV : État libéral. Présidence, Vincent Fontana

14.00-14.20 Luigi Lacchè, Le libéralisme pénal et le constitutionnalisme : trois générations de juristes (Francesco Carrara, Enrico Pessina, Luigi Lucchini) dans le débat italien

14.25-14.45 Elio Tavilla, Professeurs et avocats contre la peine capitale : une bataille du libéralisme pénal italien

14.50-15.10 Clémence Faugère, La loi du 29 juillet 1881 : le libéralisme pénal au service d’une Troisième République en construction

Dès 15.15 : Pause

15.35-15.55 Jonathan Barras, Adultère et libéralisme pénal : autour de la ‘croisade’ de deux juristes genevois

16.00-16.20 Laurence Soula, La pensée humaniste au sein des congrès pénaux et pénitentiaires internationaux (1872-1950)

16.25-16.45 Élisabeth Salvi, Lois criminelles et sûreté publique dans l’œuvre de Brissot de Warville

Dès 16.50 : discussion

17.30-18.00 Flávio Borda d’Água, Présentation d’un corpus de correspondance issu du fonds des Manuscrits et Archives Voltaire et de la BGE.

Dès 19.45 Repas de clôture du colloque

Les travaux du colloque paraitront dans : Beccaria. Revue d’histoire du droit de punir.

Conception, organisation et mise en œuvre :
Équipe de recherche DAMOCLES.
Frédéric Chauvaud (Université de Poitiers), Numa Graa (Faculté de droit et Damoclès UNIGE), Marco Cicchini (Département d’histoire générale et Équipe Damoclès UNIGE), Vincent Fontana (Musée d’Yverdon et Équipe Damoclès UNIGE), Michel Porret (Équipe Damoclès, UNIGE), Alice Rey (Équipe Damoclès, UNIGE), Robert Roth (Faculté de droit, UNIGE ) et Élisabeth Salvi (Équipe Damoclès, UNIGE).

Télécharger le programme et les  résumés des interventions :

Plus d’informations.

Ce colloque organisé en partenariat avec l’International Association for the History of Crime and Criminal Justice et la revue Crime, histoire & sociétés.
Avec le soutien du Fonds national suisse, de la Faculté de droit et de la Maison de l’histoire de l’Université de Genève



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2023, 28 novembre). Punir moins pour punir mieux ? La culture juridique du libéralisme pénal. Doctrine, lois et pratiques (XVIIIe-XXIe siècles). Colloque international. Criminocorpus. Consulté le 25 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ndv0

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search