Veue de la Saincte Chapelle, et de la Chambre des Comptes de Paris (av. 1655) [gravure d’Israël Silvestre]

Veüe de la Chambre des Comptes, Et de la Ste Chapelle ; gravure d'Israël Silvestre ; cote : E.D.101. Ordre des avocats de Paris/Criminocorpus

Veüe de la Chambre des Comptes, Et de la Ste Chapelle ; gravure d’Israël Silvestre ; cote : E.D.101. Ordre des avocats de Paris/Criminocorpus

Nous proposons dans ce billet de découvrir une gravure d’Israël Silvestre (1621-1691), une Veue de la Saincte Chapelle, et de la Chambre des Comptes de Paris. Dessinateur et graveur à l’eau-forte et au burin, Israël Silvestre1 est nommé dessinateur et graveur du Roi en 1662, obtient la charge de maître à dessiner des pages de la Grande Écurie en 1667, puis celle de celle de maître à dessiner du Dauphin en 1673

Cette pièce fait partie originellement d’une suite de 16 pièces sans numéros publiées avant 1655. Elle est issue d’un corpus de six gravures de vues de l’ancien Palais de justice datées entre le XVIe et le XIXe siècle qui provient des archives de l’Ordre des avocats de Paris.

Il s’agit d’une illustration de l’intérieur de la cour du Palais de la Cité, palais royal médiéval situé sur l’Île de la Cité à Paris qui servit de résidence aux monarques français du VIe au XIVe siècle.

La Sainte-Chapelle, à droite de l’image, a été édifiée au milieu du XIIIe siècle par Louis IX (futur Saint Louis) pour abriter les reliques de la Passion acquises par ses soins et ramenées de Jérusalem en 1239. Elle est l’un des derniers vestiges du Palais de la Cité avec la Conciergerie.

Au centre de l’illustration est représentée la Chambre des Comptes de Paris, créée sous Philippe-Auguste pour contrôler la régularité des comptes royaux. D’abord installée auprès du trésor royal gardé au Temple, elle est déplacée au Palais de la Cité par Philippe le Bel. L’édifice représenté sur l’image, de style flamboyant Renaissance, a été reconstruit entre 1504 et 1511 suite à un incendie en 1450. Touchée partiellement par un deuxième incendie en 1737, la Chambre des Comptes de Paris disparaît  après l’incendie du Palais de justice de Paris pendant la Commune de 1871.

Publiée dans la collection élaborée dans le cadre du projet Au Tribunal avec Sciences Po, cette pièce est à découvrir en ligne dans la collection Palais de justice de Paris de la bibliothèque de Criminocorpus.

  1. Catalogue raisonné de toutes les estampes qui forment l’œuvre d’Israël Silvestre : précédé d’une notice sur sa vie par Louis-Étienne Faucheux, Vve Jules Renouard, libraire (Paris), 1857, Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-V-35180 []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Chloé des Courtis (8 janvier 2024). Veue de la Saincte Chapelle, et de la Chambre des Comptes de Paris (av. 1655) [gravure d’Israël Silvestre]. Criminocorpus. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vjs4


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search