Benoît Garnot, Histoire des juges en France de l’Ancien Régime à nos jours (compte rendu de Xavier Godin)

histoirejuges-small480Cinq ans après la parution d’une Histoire de la justice – présentée comme une histoire sociale de la justice – du XVIe siècle à nos jours, Benoît Garnot, professeur d’histoire moderne à l’université de Bourgogne, publie pour la même période, en près de quatre cents pages, une Histoire des juges en France. Servis par une mise page équilibrée, les propos de l’auteur s’enchaînent aisément et le texte se lit sans difficulté. Benoît Garnot livre une étude du « corps social » derrière lequel les juges se sont constitués, c’est-à-dire le « groupe soudé, non seulement par une communauté d’activités professionnelles, mais aussi par des revendications sociales, des valeurs morales et des solidarités, ainsi que des manières de vivre spécifiques, tant matérielles que culturelles, ce qui n’exclut pas des conflits internes et des divisions » (p. 12). Un préambule sur « Les juges au tribunal de l’opinion » donne une anthologie des critiques tirées de la littérature de toutes époques. À partir de l’Ancien Régime, la figure du magistrat devient un « type satirique majeur » ; le port de la robe apparaît comme l’archétype des malentendus…

Lire la suite de ce compte rendu de Xavier Godin sur Criminocorpus.


Vous aimerez aussi...