Sombre patrimoine, patrimoine sombre. Mémoires et histoires de justice. Nouveau dossier thématique de la revue Criminocorpus

Maison d’éducation correctionnelle de la Petite Roquette (1913)

Ce nouveau dossier thématique de la revue Criminocorpus est dirigé par Marc Renneville et Sophie Victorien. Il reste ouvert – comme tous les autres dossiers de la revue – à de nouvelles propositions d’articles.

Présentation du dossier :
« Le patrimoine de la justice est-il un « patrimoine sombre » ? Le questionnement porté par ce nouveau numéro de la revue Criminocorpus s’inscrit dans la célébration en 2023 des 20 ans du projet et sa volonté déjà ancienne de promouvoir en France la création d’un musée de la justice donnant à voir l’intégralité du monde judiciaire et de la chaîne pénale ; un lieu fédérateur, transversal aux mémoires institutionnelles, à la fois exigeant sur le volet scientifique et ouvert au public. Nous en avions posé la première pierre virtuelle en 2016 en ouvrant le premier musée numérique en ligne dédié à l’histoire de la justice et la politique éditoriale de Criminocorpus est depuis son origine en phase avec cette perspective. La question de la relation des historiens de la justice à la notion de patrimoine était posée dès les années 1990, lorsque Jean-Claude Vimont proposait quelques jalons en faveur de l’étude du patrimoine pénal de Haute-Normandie en s’interrogeant sur ses motivations : « Pour ouvrir une brèche dans un passé profondément refoulé ? Pour sensibiliser à une dimension nouvelle du patrimoine ? Pour inciter à la préservation ? Pour ces trois raisons certainement ; mais aussi parce que l’histoire sociale se doit de ne pas négliger les parts d’ombre de notre civilisation ». C’est dans cette approche d’histoire sociale que l’expérience d’un musée national des Prisons fut tentée, de 1995 à 2005, dans l’ancienne maison d’arrêt de Fontainebleau. Le lieu se referma au bout d’une décennie, faute de moyens, de soutiens et en raison aussi, probablement, du déplacement en 2001 de l’école nationale d’administration pénitentiaire à Agen, qui lui fournissait son premier public avec les élèves surveillants. Nous verrons dans le dossier qu’une autre expérience, pour partie similaire, menée dans d’autres conditions, a abouti à la création d’un lieu d’histoire et de mémoire au sein de la protection judiciaire de la jeunesse. L’espace muséal Pierre Cannat, aménagé au sein de l’ENAP, ouvre également une nouvelle perspective pour l’administration pénitentiaire. » (…)
Lire la suite de l’article présentant le dossier : « D’ombre et de lumière. Les enjeux du patrimoine judiciaire » de  Marc Renneville et Sophie Victorien.

 

Au sommaire de ce dossier :

Marc Renneville et Sophie Victorien
D’ombre et de lumière. Les enjeux du patrimoine judiciaire


Détruire ? Conserver ? Reconvertir ? Que faire des lieux de justice ?

Alban Prin
Faisabilité et disparités des reconversions de l’architecture carcérale française

Emmanuel Laot
La prison de Guingamp, de l’ombre à la lumière

Fanny Le Bonhomme et Gaïd Andro
Patrimoine carcéral et médiation scientifique : le cas de la prison Jacques-Cartier (Rennes)

Jean-Fabien Philippy
Les Baumettes au musée : Graffitis et créations carcérales

Jean-Lucien Sanchez
Filmer la prison et ses personnels. D’une approche expérimentale à une démarche concertée

 

Les enjeux de mémoire autour du patrimoine judiciaire

Mathieu Vivas
Les fourches patibulaires en France. Un patrimoine judiciaire oublié

Elsa Besson
Histoire, architecture et mémoire au seuil de la prison : dispositifs scénographiques et enjeux patrimoniaux au castelet à Toulouse au XXIe siècle

Jeanne Barnicaud, Hélène Duffuler-Vialle et Sébastien Landrieux
Un documentaire sur le crime du « Lion d’Or ». Regards croisés sur la valorisation d’un patrimoine judiciaire sensible

Simon-Olivier Gagnon et Anne Klein
Les Souverains Anonymes : des archives carcérales du « dedans »

 

Transmettre l’histoire de la justice. Lieux, objets et médiations

Frédéric Chauvaud
Palais, forteresses et pyramides. Patrimoine matériel et immatériel de la justice. Quelle histoire pour l’organisation pénale napoléonienne en France ?

Basile Ader et Cindy Geraci
Le Musée du Barreau de Paris, histoire et avenir

Sophie Abdela, David Lacoste et Yanick Laverdière
La prison Winter. Revitaliser le (sombre) patrimoine sherbrookois

Véronique Blanchard
D’un centre d’observation à un lieu d’exposition. Histoire(s) et mémoire(s) dans les murs de la justice des enfants

Droits d’auteur
Le texte seul est utilisable sous licence . Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2024, 31 janvier). Sombre patrimoine, patrimoine sombre. Mémoires et histoires de justice. Nouveau dossier thématique de la revue Criminocorpus. Criminocorpus. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vq6z

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search