» Femmes de réconfort « : un accord insatisfaisant pour les victimes.

Article repéré sur le site « Le fil d’actus de l’association Memorial98 »

Un aspect souvent méconnu de l’histoire de la 2e guerre mondiale aurait-il enfin été officialisé par le gouvernement japonais actuel? Il s’agit des » Femmes de réconfort ». Ce terme constitue un euphémisme employé au Japon à propos des victimes du système d’esclavage sexuel de masse organisé à travers l’Asie par l’armée impériale japonaise, durant la Seconde Guerre mondiale. Les victimes veulent obtenir une reconnaissance pleine et complète et une réparation des crimes commis à leur encontre. – Albert Herszkowicz à La Fabrique de l’Histoire

Pour lire l’intégralité de cet article, voyez le lien suivant :

Femmes de réconfort

Lien utile sur le blog :

Femmes de réconfort – Esclaves sexuelles de l’armée …


Vous aimerez aussi...